Conseil Atlantique des Ministres de l’éducation et de la formation (CAMEF)

Cliquer pour agrandir notre organigramme

À Propos du CAMEF

En 2004, le Conseil atlantique des ministres de l’Éducation et de la Formation (CAMEF) a été créé pour remplacer la Fondation d’éducation des Provinces atlantiques (FEPA). Le CAMEF vise à poursuivre et à resserrer la collaboration avec les secteurs d’éducation publique et d’éducation postsecondaire. Pour ce faire, il travaille à des enjeux communs afin d’améliorer l’apprentissage pour tous les Canadiens et les Canadiennes de l’Atlantique, d’optimiser les économies et d’ajouter de la valeur aux initiatives et aux priorités provinciales en matière d’éducation publique et postsecondaire.

La création du CAMEF s’inscrit dans la foulée de la réussite des efforts de coopération intergouvernementale dans les Maritimes et l’Atlantique et d’une longue tradition de collaboration au profit des systèmes d’éducation publique.

Aux termes d’une entente signée, le Conseil atlantique des ministres de l’Éducation et de la Formation (CAMEF) vise à réaliser le mandat et les objectifs suivants :

  • promouvoir la coopération régionale entre les gouvernements respectifs en matière d’éducation en maximisant les économies et la rentabilité grâce à des achats régionaux et à la mise en commun des fonds;
  • concevoir et mettre de l’avant un certain nombre de projets de collaboration en matière d’éducation en minimisant le double emploi inutile parmi les ministères de l’Éducation de l’Atlantique;
  • établir le cadre des projets communs en servant de catalyseur de changement pour le mieux en éducation.

SECRÉTARIAT DU CAMEF

Le secrétariat du CAMEF assure le fonctionnement de l’organisme et est chargé, dans l’ensemble, d’accélérer le travail du CAMEF. Il s’acquitte des fonctions de bureau central et aide les divers comités à atteindre leurs objectifs en leur procurant le soutien administratif et logistique nécessaire, en encourageant l’adoption d’approches régionales à la prise de décisions et en maintenant la mémoire institutionnelle.