Préambule

L’évaluation des apprentissages fait souvent l’objet de discussions entre professionnels de l’éducation. C’est une partie de l’acte pédagogique qui est complexe de par ses multiples fonctions et ses diverses modalités. Durant les trois dernières décennies, il y a eu plusieurs écrits au sujet de l’évaluation des apprentissages. Plusieurs de ces écrits mettent en évidence que l’évaluation des apprentissages est une partie intégrante de l’acte pédagogique ne pouvant être dissociée du processus enseignement-apprentissage qui vise, essentiellement, à l’atteinte de résultats d’apprentissage et le développement de compétences prescrits par les programmes d’études.  La recherche en éducation et l’influence qu’elle a su exercer sur divers courants et initiatives pédagogiques actuels (p.ex. communautés d’apprentissages professionnelles, rôle actif de l’élève dans le processus enseignement-apprentissage-évaluation évaluations communes, rétroaction efficace, etc.) font en sorte que  les pratiques évaluatives dans nos systèmes scolaires aujourd’hui sont autant considérées à partir de perspectives didactiques qu’évaluatives. Cet ajustement fait en sorte que, comme collectivité, les enseignants accentuent davantage l’évaluation formative dans leur enseignement ce qui a de grands bénéfices au niveau des apprentissages.

Nous présentons ici une conception du rôle de l’évaluation des apprentissages en tant que partie intégrante de l’acte pédagogique en accentuant des concepts incontournables en plus de présenter diverses applications, pratiques et outils. L’évaluation des apprentissages est un domaine très vaste. Il sera impossible de répondre à toutes les questions qui existent autour de cette thématique. Plutôt nous établirons un cadre de référence commun dans le but d’améliorer les pratiques évaluatives à tous les niveaux scolaires et, par conséquent, de rehausser les apprentissages des élèves et d’attester leurs performances avec justesse.

Afin d’atteindre les visées proposées, le contenu envisagé sera présenté de façon à répondre aux cinq questions suivantes : 

  1. Pourquoi doit-on évaluer?
  2. Que doit-on évaluer?
  3. Comment doit-on évaluer?
  4. Comment peut-on garantir la qualité du processus d’évaluation?
  5. Comment peut-on exploiter les données en provenance d’une évaluation?

Il est à espérer que cette ressource alimentera des discussions dans divers contextes (réunions de personnel, formation continue, échanges entre professionnels, communautés d’apprentissages, etc.) afin que l’on puisse, collectivement, continuer à améliorer cette composante importante et essentielle de l’acte pédagogique.

Pour en connaître davantage sur les fondements théoriques qui sous-tendent les principes évoqués dans cette ressource, consulter la Monographie L’intégration de l’évaluation dans le processus enseignement-apprentissage.

Remerciements

Le Conseil atlantique des ministres de l’Éducation et de la Formation (CAMEF) tient à remercier les individus qui ont contribué à l’élaboration de cette ressource. 

Île-du-Prince-Édouard
Eric Arsenault

Nouveau-Brunswick
Robert Laurie
Sylvie LeBel
Lynn Marotte

Nouvelle-Écosse
Lennie Comeau
Tanya Comeau

Terre-Neuve-et-Labrador
David Butt
Ysabelle Hubert

Université de Moncton
Jean-François Richard

Pourquoi doit-on évaluer?

Back