Santé mentale

CONTEXTE

Les ministres de l’Éducation, de l’Éducation postsecondaire et de la Formation collaborent dans le but de promouvoir :

  • la bonne santé mentale dans les écoles publiques et les établissements d’enseignement et de formation postsecondaires;
  • un continuum dans la prestation de services efficaces aux élèves;
  • le partage des pratiques fondées sur des données probantes et des stratégies d’intervention;
  • les possibilités de réseautage et de partenariats entre et parmi les divers ministères gouvernementaux et intervenants clés.

Santé mentale

Les ministres de l’Éducation et du Développement de la petite enfance et les ministres de l’Éducation postsecondaire et de la Formation prendront des mesures pour renforcer davantage la collaboration régionale afin d’orienter les initiatives provinciales et régionales en matière de santé mentale en convenant d’élaborer un cadre de la santé mentale pour les provinces de l’Atlantique.

Le cadre proposé définira les buts et les objectifs particuliers que les ministres souhaitent concrétiser, tant à l’échelle régionale que provinciale. Se voulant un outil d’orientation stratégique en matière de santé mentale au Canada atlantique, le cadre sera axé sur les principaux thèmes liés à la santé mentale et énoncera les priorités auxquelles les provinces souhaitent donner suite en vue d’appuyer la prestation des services de santé mentale provinciaux. Le cadre comprendra également les buts, objectifs et thèmes clés qui relèvent de la responsabilité des ministres de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, de l’Enseignement postsecondaire et de la Formation.

Une approche régionale contribuera à renforcer les efforts provinciaux visant à promouvoir des politiques fondées sur des données probantes, des pratiques pertinentes et stratégiques en milieu d’apprentissage, ainsi qu’un continuum dans la prestation de services efficaces pour traiter les problèmes de santé mentale dans les écoles publiques et les établissements d’enseignement postsecondaire, tout en favorisant la collaboration systématique et l’utilisation efficace des données disponibles. En plus de jeter les bases d’une approche en santé mentale, le cadre proposé permettra aux provinces de continuer à échanger de l’information, d’apprendre les unes des autres et de déterminer les stratégies et les programmes les plus efficaces.

Le cadre sera développé en 2018. 

COLLOQUE SUR LA SANTÉ MENTALE 2017 DU CAMEF

À la suite du succès du colloque de 2016, le CAMEF a tenu les 25 et 26 octobre 2017, un deuxième colloque sur la santé mentale, dans le cadre duquel il invitera des spécialistes en santé mentale dans les domaines des écoles publiques et des établissements d’enseignement postsecondaire, de la santé et des organisations non gouvernementales.

Le colloque a permis d’établir et de renforcer des partenariats entre les différents intervenants relativement à un continuum dans la prestation efficace des services. Ce sera également une excellente occasion de perfectionnement professionnelle, car les participants feront du réseautage, échangeront des pratiques fondées sur des données probantes et apprendront des uns et des autres.

COLLECTE ET ANALYSE DES DONNÉES SUR LA SANTÉ MENTALE

Les ministres de l’Éducation et de la Formation reconnaissent l’importance des données et de la recherche fondées sur des données probantes dans le domaine de la santé mentale pour aider les provinces et les intervenants à prendre des décisions éclairées concernant les stratégies d’intervention visant à appuyer les élèves. Les provinces consulteront des spécialistes dans le domaine de la santé mentale afin de déterminer les données actuellement accessibles et celles qu’il faudra cueillir.

La cueillette et l’analyse des données sur la santé mentale sont censées fournir aux provinces des résultats essentiels et positifs, sur le plan collectif et individuel. En s’appuyant sur les données existantes et pertinentes pour les élèves des écoles publiques et de l’enseignement postsecondaire, les renseignements obtenus dans le cadre de cette initiative fourniront des données factuelles qui permettront de prendre des décisions éclairées à l’échelle régionale en ce qui concerne l’élaboration des politiques, des programmes, et plus particulièrement les stratégies d’intervention visant à traiter les questions relatives à la santé mentale des élèves des écoles publiques et des établissements d’enseignement postsecondaire.